Recherchez Les essais de laboratoire

Recherche personnalisée

Essai Equivalent de sable :

Essai Equivalent de sable :

Lorsque les sols contiennent très peu particules fines, les limites D’ATTERBERG ne sont pas mesurables, pour décaler la présence en quantité plus ou moins importante de limon et d’argile, on réalise un essai appelé « équivalent de sable ».

Principe de l’essai équivalent de sable :

l’essai équivalent de sable s’effectue sur la fraction des sols passant au tamis de 5mm ; il rend compte globalement de la quantité et de la qualité des éléments les plus fins contenus dans cette fraction, en exprimant un rapport conventionnel volumétrique entre les éléments dits sableux et les éléments plus fins (argileux par exemple).

But de l’essai équivalent de sable: 

L'essai équivalent de sable permet de mettre en victoire la proportion de poussière fine nuisible dans un matériau. Et surtout utilisé par les matériaux routières et les sables à béton. Car il permet de séparer les sables et graviers des particules fines comme les limons et argiles.
L'essai équivalent de sable révèle très intéressant au laboratoire et sur chantier grâce à sa simplicité, sa rusticité, son faible coût et sa rapidité.
Domaine d'application de l'essai équivalent de sable:
cette détermination trouve son application dans de nombreux domaines notamment les domaines suivants :


  •    classification des soles.
  •    Etude des sables et sols fins peu plastique.
  •   Choix et contrôle des soles utilisable en stabilisation mécanique.
  •   Choix et contrôle des sables à béton.
  •   Contrôles des sables utilises en stabilisation chimique.
  •   Choix et contrôle des granulats pour les enrobes hydrocarbonés.